Visite libre - Entrée gratuite

AGENDA PROGRAMMATION


jusqu'au Lundi 30 Novembre 10h-17h (10am-5pm) sauf le Mardi
Exposition.
Enfers & fantômes d'Asie (Hells and Ghosts of Asia)
Une plongée dans le monde des esprits, de l'épouvante et des créatures fantastiques. C'est ce que propose l'exposition « Enfers et Fantômes d'Asie » présentée en 2018 au musée du quai Branly - Jacques Chirac. .

L'Exposition s'empare des histoires de fantômes en Asie Orientale et du Sud-Est du XVIe siècle à nos jours. Un parcours aux frontières du réel, où se croisent principalement le cinéma, l'art religieux, le théâtre, la création contemporaine, le manga ou le jeu vidéo. Des estampes d'Hokusai à Pac-Man, des peintures bouddhiques au J-Horror - cinéma d'horreur japonais des années 1990-2000 - avec le film « Ring », du culte des esprits en Thaïlande au manga d'horreur, la figure du fantôme hante l'imaginaire asiatique depuis des siècles. En Chine, en Thaïlande ou au Japon - terrains d'étude de l'exposition - l'engouement populaire pour l'épouvante est bien réel, imprégnant une grande diversité des productions culturelles. Esprits errants de la forêt, femmes-chats vengeresses, revenants des enfers affamés (« walking dead »), vampires sauteurs ou yokaïis (créatures fantastiques du folklore japonais), leurs apparitions sont multiples et se jouent des époques et des supports artistiques.

Des animations et des visites guidées de l'exposition sont proposées

Le musée départemental des arts asiatiques propose également au public de découvrir autrement cette exposition à travers de nombreuses animations : visites guidées, jeu de « chasse aux fantômes » en réalité augmentée, ateliers origami, linogravure, stop-motion, visite-lecture d'histoires horrifiques autour des œuvres....


Ouvert jusqu'à 18h en Août. Gratuit..
jusqu'au Dimanche 10 Janvier 10h-17h sauf le Mardi
Exposition.
Liu Zhenxia 刘振夏 : D'encre et de couleurs
Liu Zhenxia 刘振夏 (1941-2018) est un peintre chinois originaire de la région de Suzhou (province du Jiangsu). Son parcours artistique débute dans les années 60, après l'obtention d'un diplôme de l'institut des arts et métiers de Suzhou, et sa notoriété s'établit à partir des années 1980. Il décide alors de s'isoler socialement afin de se consacrer à la peinture et d'approfondir sa pratique. Il expose à nouveau après trente ans de solitude. .

Il utilise les techniques de la peinture à l'encre pour représenter des Chinois des années 1960 aux années 2010. Il met de côté l'évolution fulgurante d'un pays toujours en mouvement et se focalise sur un temps plus intime, celui du portrait. Avec poésie, grâce et simplicité, Liu Zhenxia capte des moments et leur donne vie avec ses traits de pinceau. Il présente également des scènes historiques, littéraires et religieuses dans lesquelles les personnages deviennent les évocations oniriques d'une Chine intemporelle. .

Entrée gratuite.
jusqu'au Lundi 1er Mars 2021 10h - 17h sauf le Mardi
Exposition.
Corps célestes
Christelle Garric, « Corps célestes, les nouvelles aventures de l'Explorateur » dans le cadre de la série « Photographes en Asie »

Partie d'un vieux casque de sableur abandonné, l'histoire commence après la personnalisation de l'accessoire et la création d'un costume lors d'une résidence de recherche artistique à Villematier en juillet 2018. À l'instar d'un Garcin acteur de son mini-théâtre ou d'un Méliès qui voyage sur la lune depuis son studio de Montreuil, Christelle Garric incarne elle-même l'Explorateur, un spationaute suivant une quête futuro-philosophique à travers les dimensions..


Etapes artistiques depuis 2018
Un premier épisode de « l'Explorateur » est réalisé entre Barcelone et Toulouse en 2018. Le projet, dans un premier temps photographique, donne également lieu à un court-métrage de 14mn intitulé « épisode 1 : ode au futur intérieur ».
Le second volet se déroule à Bangkok et met en scène la rencontre d'un voyageur cosmique avec une jeune Thaï dans différents quartiers de la mégapole, depuis les buildings de Huai Kwang jusqu'aux khlongs de Hua Mak en passant par les chantiers de Bang Sue et les temples de Thonburi. Le personnage y traverse des portes lui permettant de passer d'un monde à l'autre en jouant de flux énergétiques mystérieux. C'est ce projet narratif, empruntant aux codes du conte, du roman-photo, du cinéma et de la bande dessinée, qui est, en partie, présenté au musée départemental des arts asiatiques.
Une nouvelle étape doit encore compléter ce projet. L'ensemble des images doivent, en effet, être montées et animées autour d'une bande son originale et prendre la forme d'un film photographique ou d'un diaporama sonore.

Derrière l'explorateur
Qu'il s'agisse des grands explorateurs ou des acteurs de la conquête spatiale, rares sont les figures féminines dont on relate les aventures et dont on célèbre les exploits. Bien que notre imaginaire et notre mémoire soient profondément marqués par l'empreinte masculine, notre époque connait un tournant avec la réhabilitation de femmes scientifiques, sportives, aventurières ou encore artistes.
Par le biais de L'Explorateur, qui est en fait une exploratrice, l'artiste interroge le spectateur sur l'identité, le genre et le statut du personnage et cherche une figure universelle au-delà du genre. Pas de rampe de lancement, ni de vaisseaux spatiaux. L'Explorateur ne semble pas bénéficier de technologies sophistiquées pour se déplacer et seuls un casque et une lampe constituent son équipement. Ce parti pris laisse une large part au fantasme et à l'imagination du spectateur, car, plutôt que les attributs de la science-fiction même, ce sont davantage le fantastique et l'onirisme que recherche la photographe..

Le Musée des Arts Asiatiques. musee. Nice

Le Musée des Arts Asiatiques


Musee

Ouvert tous les jours sauf le mardi.
De 10h à 17h (18h en juil/aout)
Fermé les 1er jan, 1er mai et 25 déc.

405, Promenade Des Anglais
Nice

Tél. +33 4 89 04 55 20

https://maa.departement06.fr/musee-des-arts-asiatiques-13422.html
Site internet