Français EnglishDepuis le tout début du XXe siècle, l'Artistique a promu l'art avec des expositions de peintures, sculptures, photographies, mais aussi des concerts et des spectacles de danse. Il a accueilli des conférences et rencontres bien avant la création du C.U.M. en 1933 ainsi que les représentations d'Art total de Fluxus dans les années 1960. Dans sa salle de Théâtre, Ben y a fait de multiples performances, immortalisées pour la plupart grâce aux photographies et films par Jean Ferrero.

La Collection Donation de Jean Ferrero y est exposée. 853 œuvres de César (37), Arman (48) et Ben (33), d'artistes français contemporains parmi les plus importants ainsi que d'œuvres de l'Ecole de Nice comme Claude Gilli, Robert Malaval, Bernar Venet, Serge III, Edmond Vernassa, Pinoncelli, Albert Chubac, etc.

AGENDA PROGRAMMATION


jusqu'au Samedi 18 Décembre sauf les Lundi Dimanche Exposition.
La télé de Moya. Oh la la, quelle histoire !
« La télévision est le médium de l'avenir, l'artiste qui se veut d'avant-garde doit l'utiliser ». L'exposition présente des dessins, peintures et photographies rehaussées (souvent inspirés du chamanisme), premières recherches de l'artiste dans son désir de devenir créature, un télé-artiste qui vivrait dans le petit écran.

Alors qu'il est étudiant à la Villa Arson entre 1974 et 1977, MOYA écrit, remplissant un gros cahier noir de pensées, d'idées ou de croquis, véritables fondations de son œuvre à venir. Privé de télévision quand il était en pension, MOYA se rattrape durant ses trois ans d'étude aux Arts-Déco de Nice. Les réflexions de Patrick MOYA sur le média télévision l'amènent à inventer une signalétique autour du thème des ondes hertziennes associées associés à 4 couleurs : le jaune pour l'Art, le message ; le bleu pour la création ; le rouge pour l'énergie, la technique et le vert pour le spectateur.
Depuis 2007, Patrick MOYA a investi le monde virtuel de Second Life en créant son Moya Land, une « petite dictature de l'art » de 260 000 m2 dont il est le maitre absolu et qui lui permet enfin de vivre dans son œuvre. Il y a construit une réplique du centre d'arts L'Artistique pour réaliser une exposition virtuelle dès le 28 novembre 2020, identique à celle présentée dans les salons de L'Artistique à partir du 15 décembre..


« J'ai beaucoup écrit et théorisé sur l'avenir de l'art confronté à la diffusion de l'image en direct ; ces textes de jeunesse, dont je remplissais un gros cahier noir, sont parfois naïfs et excessifs, mais ils ont pourtant forgé l'ensemble de mon travail actuel ».
Cette période est essentielle pour MOYA puisqu'il ne cesse depuis lors de se donner un destin de créature qui vit dans son œuvre.

« Avec la télévision, la transmission instantanée de l'information annule distance, temps et espace, elle supprime l'idée d'élite intellectuelle et appelle un art populaire compréhensible par tous ».
Les réflexions de Patrick MOYA sur le média télévision l'amènent à inventer une signalétique autour du thème des ondes hertziennes associées associés à 4 couleurs : le jaune pour l'Art, le message ; le bleu pour la création ; le rouge pour l'énergie, la technique et le vert pour le spectateur. (Par la suite, à ces 4 couleurs, il associera les 4 lettres de son nom, code qu'il utilise toujours aujourd'hui).

UNE TELE-EXPOSITION

Télé est bien un mot de notre époque, surtout ces temps derniers si particuliers, avec téléphone, télétravail, téléconférence... il vient du grec τῆλε, tễle (loin) et signifie à distance.
Avec « La Télé de Moya », l'Artistique inaugure une nouvelle sorte d'exposition : la Téléexposition, présente sur le web, le monde entier pourra la visiter virtuellement grâce au réseau internet et même y rencontrer l'artiste, du moins son avatar.
Depuis 2007, Patrick MOYA a investi le monde virtuel de Second Life en créant son Moya Land, une « petite dictature de l'art » de 260 000 m2 dont il est le maitre absolu et qui lui permet enfin de vivre dans son œuvre.
« Le web m'a permis de faire apparaitre et de diffuser des parcelles de mon travail, qui avaient été pensées en prévision d'un réseau qu'on pouvait pressentir bien avant internet...
J'ai préparé mon travail en fonction de ce rêve d'un village global où l'art lui-même pourrait être global : un art chamanique émanant de l'artiste, sans limites, sans hiérarchie, telle une auto-civilisation ».

Vernissage de l'exposition miroir sur secondlife le 28 novembre..


Visite virtuelle également disponible en ligne Moyaland sur second life :
https://places.secondlife.com/regions/39437/moya
.

par / voir aussi Patrick Moya

L'Artistique - Espace Ferrero. Salle d expositions, musee. Nice

L'Artistique - Espace Ferrero


Salle D Expositions, Musee

Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h

27, Boulevard Dubouchage
Nice

Tél. 04 97 13 47 70

https://www.nice.fr/fr/culture/musees-et-galeries/l-artistique
Site internet