AGENDA PROGRAMMATION


Jeudi 16 Septembre 19h30 One man show.
Tom Villa : Les Nommés sont…
Le comédien et chroniqueur a enfilé son smoking pour une cérémonie de remise de prix bien personnelle : de l'écologie aux médias, des réseaux sociaux au racisme, des gilets jaunes aux mariages à thèmes, de la chirurgie esthétique aux Religions, Tom nous raconte la société avec humour en ne se moquant que d'une seule personne avant tout : lui-même..

Humoriste, auteur, chroniqueur, Tom Villa apparaît comme étant un véritable couteau suisse.

Dès l'adolescence, il est attiré par la scène, il réalise des vidéos parodiques, détourne les Petites Annonces d'Elie Semoun dans sa chambre, et intègre des cours de théâtre.

A 18 ans, il voulait être journaliste, il fera ses armes à la radio, chez Sport MX notamment, devenu Europe 1, avant de devenir trublion, comédien, humoriste.

Depuis, il multiplie les projets et se fait progressivement une place dans le monde des médias. En 2011, il fait ses débuts sur scène. Il se produit dans des cafés théâtres parisiens et assure les premières parties de célèbres humoristes : Anne Roumanoff, Gad Elmaleh ou encore Mathieu Madénian. Il travaille également pour les autres et co-écrit le spectacle d'Eric Antoine en 2013 et celui de Jeff Panacloc en 2014.

A la radio, on le retrouve chaque semaine depuis 2016 dans l'émission La Bande Originale animée par Nagui sur France Inter.

A la télévision, il rejoint en 2015 l'équipe de Thierry Ardisson dans le talk-show
Salut les Terriens en tant que chroniqueur-humoriste. Embauché dans le rôle du «stagiaire» puis en «CDD», il parvient à gagner la confiance de Thierry qui lui confie l'animation de sa propre émission Coucou les Martiens en 2018.

Tom devient également acteur pour les besoins de la série Munch dans laquelle il interprète le jeune avocat Aurélien Berton au côté d'Isabelle Nanty.

Depuis la rentrée 2019, il est présent, une fois par mois, sur le célèbre canapé rouge de Michel Drucker dans l'émission Vivement dimanche prochain pour y faire un sketch..

Vendredi 1er Octobre 20h30 Spectacle musical.
Le grand orchestre de poche
Le Grand Orchestre de Poche est un trio de clowns passionnés par le Ukulélé. « C'est parce qu'à 3 c'est pire que c'est mieux ! » Ils veulent rendre ses lettres de noblesse à ce tout petit instrument si souvent moqué. Pour eux, l'amour du ukulélé est immense et le plaisir d'être présent est énorme. Ce soir c'est « le grand soir » de leur premier récital..

Le grand orchestre de poche ou G.O.P., c'est trois Ukulélistes qui viennent donner un concert.
Entre reprises décalées et chansons originales, le G.O.P., n'aura qu'un seul but : essayer de terminer le concert ! Un concert qui tourne à la catastrophe pour notre plus grand plaisir.

Samedi 2 Octobre 20h30 One man show.
Yacine Belhousse
Yacine Belhousse nous parle avec légèreté de ses aventures de comique globe-trotter, de l'exploration de sa propre identité, de sa rencontre avec un renard, de la révolution française, de sa passion pour l'optimisme à travers les films de science fiction, bref il se raconte. .

Un univers fin, charmant et bizarre, puisant dans des références anglo-saxonnes telles que les Monty Python ou encore Eddie Izzard, fait d'idées absurdes sur lesquelles se greffent de nombreuses digressions surprenantes et inattendues, où se télescopent des flaques extraterrestres qui parlent, Adolf Hitler qui chante le générique de la série Arnold & Willy ou encore une version non-violente de la Marseillaise. .
Vendredi 29 Octobre 20h30 One Woman Show.
Olivia Moore : Egoïste
Tout le monde cherche le grand amour, je l'ai trouvé. C'est moi !.

Après le succès de son spectacle Mère indigne, Olivia Moore, élégante et frondeuse, revient avec Egoïste : un spectacle sur l'amour de soi et celui des autres, éventuellement.
"J'ai vécu avec un homme, je me suis mariée, j'ai fait des enfants. Honnêtement, c'est très surfait.
Quand je dis "je t'aime" à mon mari, il me répond "merci". Mes enfants me sourient essentiellement pour que je continue à les nourrir. Et ma mère me considère comme un organe à elle, mais qui vivrait en dehors de son corps.
Et c'est moi qu'on traite d'égoïste." .

 Théâtre de la Cité. Théâtre. Nice

Théâtre de la Cité


Théâtre


3, Rue Paganini
06000 Nice

Tél. 04 93 16 82 69

http://www.theatredelacite.fr/
Site internet



Billeterie