2 photos

Créé en 2000, le Centre d'art la Malmaison a pour vocation de présenter des expositions d'art moderne et contemporain en présentant des expositions monographiques d'artistes des XXe et XXIe siècles. Chaque exposition rassemble en moyenne une centaine d'oeuvres provenant de collections privées ou publiques.
Le bâtiment, construit en 1863 était à l'origine un pavillon annexé au Grand Hôtel, établissement d'un luxe inouï pour l'époque. Une première villa servant d'annexe accompagnait alors l'hôtel. Elle est remplacée en 1901 par un bâtiment plus grand, baptisé en 1929 du nom de « Malmaison » pour une raison inconnue à ce jour, siège de l'Union-Club de Cannes créé par Michel de Russie. La Malmaison est le seul pavillon qui subsiste de l'ensemble initial du Grand Hôtel, démoli puis reconstruit en 1963. Il semble que le destin de la Malmaison épouse celui de l'art moderne à Cannes.
En 1945, le célèbre Aimé Maeght y organise une exposition de Matisse. La propriété est acquise par la Ville en 1969 et devient dès lors le cadre de grandes expositions d'art contemporain.
Dressée face à la mer telle le symbole de la Côte d'Azur, la Malmaison accueille au fil des années les oeuvres des artistes de légende qui ont marqué ce territoire (Picasso, Chagall, Max Ernst ou encore César) et dont l'histoire est liée au bassin cannois, mais également d'artistes émergents de la région (Moya, Pierre Theunissen, etc.). Un projet de restructuration du bâtiment a été engagé pour les prochaines années afin que la Malmaison devienne un phare de l'art moderne et contemporain dans la
région.

AGENDA PROGRAMMATION


jusqu'au Dimanche 1er Novembre 10h-19h 10am-7pm
Exposition.
Kehinde Wiley
Le Centre d'Art de la Malmaison sur la Croisette, accueille l'une des stars internationales d'aujourd'hui, l'américain Kehinde Wiley, célèbre notamment pour son portrait de Barack Obama. Le Centre d'art la Malmaison dévoile à travers une trentaine d'oeuvres le dessein épique qui accompagne son travail depuis 15 ans. En puisant son inspiration dans la peinture classique, de Van Dyck à Gainsborough en passant par Ingres ou David, et en choisissant des modèles d'origine africaine ou selon ses termes, des personnages « non blancs », Kehinde Wiley nous interroge sur notre perception de la figure noire dans l'art, absente et stéréotypée. Au-delà de l'accusation ou d'une critique politique, Kehinde Wiley explore la notion d'identité : qu'est ce qu'être jeune, noir ou blanc, homme ou femme, dominé ou dominant ? À travers cette rétrospective, la première en France, se dessine une vision originale de l'histoire de l'art occidentale. Kehinde Wiley nous invite, nous autres européens, à nous réapproprier une peinture dont nous avons, peut-être, oublié l'exceptionnelle vitalité alors que notre continent connaît une crise d'identité majeure. Accueillir à Cannes une telle exposition monographique de Kehinde Wiley concrétise l'aspiration internationale de la ville en matière d'art contemporain..

 Centre d'Art La Malmaison. Salle d expositions. Cannes

Centre d'Art La Malmaison


Salle D Expositions


47, Bd De La Croisette
Cannes